Les meilleurs des RPGs sur PC

Les meilleurs RPG sur PC peuvent fournir des centaines d’heures d’aventure. Depuis que les jeux de rôle sur table ont commencé à recevoir le traitement numérique, le genre est devenu une énorme bête intimidante. La plupart des meilleurs jeux de rôle auxquels vous pouvez jouer sur PC appartiennent à la catégorie action, en raison des années explosives de jeux de rôle en 3D comme Oblivion. Plus récemment, les jeux de rôle classiques comme Pillars of Eternity, plus proches des racines de la table, ont connu un regain de popularité. Notre liste des meilleurs jeux de rôle sur PC a quelque chose à redire à votre jeu de rôle, que vous préfériez un swordplay rapide ou des jeux plus méthodiques au tour par tour.

Le genre RPG est difficile à résumer: selon la définition la plus littérale, chaque jeu est un jeu de rôle. Cette liste représente notre meilleure définition du RPG canonique – des jeux qui mettent probablement l’histoire en valeur; qui vous permettent d’habiter un personnage personnalisable grâce aux points de compétence, à l’inventaire et aux décisions de dialogue; qui comprennent des relations complexes et contrôlables avec des compagnons ou des personnages non jouables. Tracer ce type de lignes nous aide à vous fournir un meilleur service, nous l’espérons – bien que nous ayons fait quelques exceptions où nous pensons que cela en vaut la peine.

Les meilleurs jeux de rôle sur PC

Les meilleurs RPG sur PC garantissent des centaines d’heures d’aventure dans l’un des genres essentiels du PC.

PROCHE

Les meilleurs jeux de rôle

Volume 0%

Les meilleurs RPG sur PC peuvent fournir des centaines d’heures d’aventure. Depuis que les jeux de rôle sur table ont commencé à recevoir le traitement numérique, le genre est devenu une énorme bête intimidante. La plupart des meilleurs jeux de rôle auxquels vous pouvez jouer sur PC appartiennent à la catégorie action, en raison des années explosives de jeux de rôle en 3D comme Oblivion. Plus récemment, les jeux de rôle classiques comme Pillars of Eternity, plus proches des racines de la table, ont connu un regain de popularité. Notre liste des meilleurs jeux de rôle sur PC a quelque chose à redire à votre jeu de rôle, que vous préfériez un swordplay rapide ou des jeux plus méthodiques au tour par tour.

MEILLEUR DES MEILLEURS

 

Le genre RPG est difficile à résumer: selon la définition la plus littérale, chaque jeu est un jeu de rôle. Cette liste représente notre meilleure définition du RPG canonique – des jeux qui mettent probablement l’histoire en valeur; qui vous permettent d’habiter un personnage personnalisable grâce aux points de compétence, à l’inventaire et aux décisions de dialogue; qui comprennent des relations complexes et contrôlables avec des compagnons ou des personnages non jouables. Tracer ce type de lignes nous aide à vous fournir un meilleur service, nous l’espérons – bien que nous ayons fait quelques exceptions où nous pensons que cela en vaut la peine.

The Witcher 3: Chasse sauvage

LIRE LA SUITE

Besoin de vos jeux de rôle pour être à leur meilleur? Voici les meilleurs PC de jeu en ce moment.

Date de sortie: 2015 | Développeur: CD Projekt Red | Magasin modeste , vapeur

La plupart des meilleurs jeux de rôle se concentrent sur des aventures d’aventuriers solitaires et errants, mais peu d’entre elles s’en sortent avec un talent artistique tel que The Witcher 3. C’est l’art le plus évident dans le décor lui-même, qui regorge de couchers de soleil à couper le souffle et de vent jeté des bosquets d’arbres que, quelques mois plus tard, je me retrouve toujours à choisir d’aller à pied à des destinations plutôt que de prendre les points de déplacement rapides.

Mais la vraie force de The Witcher 3 réside dans le fait qu’il remplit ces paysages mémorables avec des PNJ qui distribuent des quêtes humbles mais mémorables (à la douzaine) qui permettent de créer l’une des expériences de jeu de rôle les plus humaines du marché. Dans les villes en ruines, le sorceleur Geralt pourrait trouver des elfes appauvris qui luttaient contre le racisme local; ailleurs, il pourrait peut-être aider un soi-disant baron à se réunir avec sa fille dont elle est séparée depuis longtemps. Ces quêtes abordent habilement les problèmes moraux sans être trop lourdes ni offrir de solutions évidentes

À travers tout cela, comme dans The Witcher 2, Geralt joue généralement le rôle d’un autre personnage sur cette scène troublée. Dans le processus, cette histoire de massacres de monstres et de raiders inter-dimensionnels devient étrangement et poignante .

Divinité: Péché Originel 2

Date de sortie: 2017 | Développeur: Larian Studios | Steam , GOG

En dehors des jeux sur table, il y a peu de RPG qui vantent l’ouverture libératrice de l’immense quête de Larian pour la divinité. Si vous pensez pouvoir faire quelque chose, vous le pourrez probablement, même si vous kidnappez un commerçant en utilisant un sort de téléportation puis en le mettant le feu avec son propre sang. Presque toutes les compétences ont une utilisation alternative et surprenante, parfois même plus d’une, que vous soyez en dehors du combat.

Vous pouvez profiter de ce jeu d’expérimentation loufoque et de combats tactiques avec trois amis maximum, et c’est là que les choses commencent à devenir vraiment intéressantes, car vous n’êtes pas obligé de travailler ensemble ni même de rester dans la même partie du monde. En effet, il y a beaucoup de raisons de travailler les uns contre les autres. Le joueur est toujours aux commandes et à quatre, les collisions sont inévitables. Rappelez-vous simplement que si vous congelez vos amis et commencez ensuite à les empoisonner, excusez-vous au moins après.

piliers de l’Eternité

Date de sortie: 2015 | Développeur: Obsidian Entertainment | Magasin modeste , vapeur

Il y a très peu de choses sur les piliers de l’éternité qui soient réellement novatrices; En fait, toute son existence, financée par Kickstarter, repose sur le recours à la nostalgie des GPR du moteur Infinity vieillissant comme Baldur’s Gate II. Cela importe généralement peu, cependant, puisque Pillars of Eternity réussit si bien.

Les graphiques s’appuient un peu trop sur les années 90, mais l’écriture elle-même est magistrale. Obsidian Entertainment l’utilise pour tisser un récit merveilleux (bien que sombre et généralement dépourvu d’humour) qui aborde avec brio tout, des conflits religieux aux luttes sociales. Obsidian a imprégné presque chaque étape du monde de sa propre histoire et de son histoire, et un nouveau patch a introduit des heures de travail vocal supplémentaires qui rendent l’expérience encore plus agréable.

C’est aussi brutalement difficile dans certaines parties, et même ses modes les plus simples exigent une danse de pause et d’abandon des ordres à plusieurs membres du parti dont beaucoup de contemporains des meilleurs jeux de rôle craignent. Ce n’est pas une si mauvaise chose, cependant, car Pillars of Eternity est un témoignage flagrant du fait que des conceptions aussi impitoyables ont encore un attrait considérable en cette ère d’accessibilité.

Extérieur

Date de sortie: 2019 | Développeur: Nine Dots Studio | Vapeur

Outward dispose immédiatement du complexe de sauveurs égoïste avec lequel nous sommes devenus très à l’aise dans tant de RPG d’action. Tandis que d’autres héros distribuent des camps de bandits avant le déjeuner et sauvent le monde à temps pour le dîner, Outward vous assied et vous rappelle que non, vous ne pouvez pas simplement tuer des loups sans entraînement. Les types de combats que les RPG traitent généralement comme du fourrage didactique sont de véritables accomplissements dans Outward.

Pour aggraver les choses, ou mieux, à notre avis, Outward enregistre automatiquement votre jeu. Vos erreurs sont permanentes et vous ne pouvez éviter la mort en chargeant une sauvegarde récente. Dans un mariage cruel entre Dark Souls et Minecraft, vous risquez d’être renversé chaque fois que vous mourez. Vous êtes souvent obligé de revenir sur vos pas pour retrouver votre équipement et les progrès manquants que vous aviez accumulés si jalousement.

Un autre traitement est le système magique d’Outward dans lequel vous êtes obligé d’échanger de manière irréversible certains de vos points de vie totaux contre des aptitudes magiques. Les sorts sont des investissements durement acquis et coûteux qui font du casting même une simple boule de feu un luxe.

La coopération sur écran partagé de Outward, même en ligne, constitue un autre tournant peu orthodoxe qui apporte de nouveaux défis et de nouvelles plaisanteries au concept de devenir un héros.

Mer sans soleil

Date de sortie: 2015 | Développeur: Failbetter Games | Magasin modeste , vapeur

Il n’y a nulle part comme l’Unterzee. La mer souterraine menaçante de Sunless Sea est un abîme plein d’horreurs et de menaces pour la santé mentale des équipages qui y naviguent. Dans votre petit bateau à vapeur vulnérable, vous devez naviguer dans ces eaux, échanger, vous battre et vivre des aventures étranges sur des îles peuplées de champignons ou de rongeurs géants engagés dans une guerre civile.

C’est souvent très joli, mais le texte pousse Sunless Sea. Tout comme Fallen London, un navigateur de Failbetter Games, il est inondé de quêtes, de dialogues et de descriptions superbement écrits. Et ce n’est pas limité à l’horreur gothique, même s’il y en a beaucoup. Votre périple à travers les eaux noires risque tout autant d’être fantasque et ridicule. Toujours, cependant, quelque chose de sinistre se cache à proximité. Quelque chose ne va pas.

South Park: Le bâton de vérité

Date de sortie: 2014 | Développeur: Obsidian | Magasin modeste , vapeur

Cela n’aurait vraiment pas dû fonctionner. La plupart des jeux sous licence sont mauvais en eux-mêmes, mais un jeu de rôle basé sur une émission de télévision grossièrement animée et grossière devrait être carrément horrible. Stick of Truth bat toutes les chances, grâce à la manière dont Obsidian a appliqué la licence South Park à certains trop-pensés RPG – les membres du parti sont recrutés via une interface de type Facebook, une quête vous invitant à récupérer «Monsieur Slave’s Package », les effets de statut incluent le fait d’être« dégrossi », etc. Ce n’est pas le RPG le plus profond de cette liste, mais l’une des entrées les plus amusantes, et constitue une excellente introduction au genre.

Anachronox

Date de sortie: 2001 | Développeur: Ion Storm Dallas | Magasin modeste , vapeur

L’ancien concepteur d’ID Software, Tom Hall, avait une vision pour son premier et unique jeu Ion Storm. Il voulait créer un jeu de rôle au tour par tour, comme Final Fantasy, mais avec une voix distinctement occidentale. C’est ce ton qui rend Anachronox si brillant: rares sont les jeux de ce genre qui dialoguent de façon aussi amusante que la négociation de Sly Boots avec un seigneur de guerre mutant, qui ne mâche pas ses chaussettes, et aucun autre jeu auquel nous avons participé ne permet d’ajouter une planète entière à votre groupe.

Ion Storm a construit le jeu sur une version fortement modifiée du moteur Quake 2, et cela ne ressemblait jamais à un jeu normal. Mais même aujourd’hui, les modèles de personnage en bloc ont encore de la personnalité et les animations faciales sont étonnamment efficaces. Le regard résigné de Sly lorsqu’il est jeté par la fenêtre de son propre bureau est brillant et il le porte tout au long de l’aventure. Le cycle de développement était semé d’embûches et le produit final s’est précipité, mais jouer à Anachronox semble toujours être une révélation. Il est difficile de ne pas se demander ce que la suite prévue de Hall aurait pu réaliser.

Royaume Viens: Délivrance

PLUS DE GRAPHIQUES, S’IL VOUS PLAÎT

Besoin d’une mise à niveau pour que Kingdom Come fonctionne au top? Voici les meilleures cartes graphiques disponibles aujourd’hui.

Date de sortie: 2018 | Développeur:Warhorse Studios | Steam , GOG

Dans ce RPG historique se déroulant dans les champs boueux de Bohême, en 1403, vous incarnez un paysan nommé Henry qui se laisse entraîner par une guerre pour sa patrie. C’est un RPG détaillé, avec un système de combat à l’épée profond, des systèmes de soif et de soif, une fabrication artisanale et plus d’une douzaine d’emplacements à équiper pour remplir d’un équipement méticuleusement modelé inspiré des raiments de l’époque. C’est aussi étonnamment ouvert. Si vous voulez vous promener dans les bois et cueillir des champignons comme maigres pièces, alors allez-y, faites attention aux bandits lorsque vous explorez les jolis endroits ruraux.

It’s by no means perfect—there are plenty of bugs and wonky moments—but this is an RPG in the Elder Scrolls vein. A few bugs can be excused when the wider experience is this atmospheric.

Grim Dawn

Release date: 2016 | Developer: Crate Entertainment | Humble Store, Steam

If you’ve rinsed Diablo 2 for every magical trinket and are looking for a modern fix, here is your game. Grim Dawn is a gritty, well-made action RPG with strong classes and a pretty world full of monsters to slay in their droves. It’s the distant brooding son of Titan Quest, sharing some designers and mechanics with that fine 2006 Greek myth ARPG. Like its cousin, Grim Dawn lets you pick two classes and share your upgrade points between two skill trees. This hybrid progression system creates plenty of scope for theorycrafting, and the skills are exciting to use—an essential prerequisite for games that rely so heavily on combat encounters.

The story isn’t bad either, for an ARPG. Don’t expect twisting plots and decisions with consequences—this is very much a game about single-handedly destroying armies—but there is a neat faction reputation system that spawns harder mobs and villainous nemesis heroes as you become more hated by the criminals, cults and monsters that rule the wilderness. The local demons and warlords that terrorize each portion of the world are well sketched out in the scrolling text NPC dialogue and found journals. Ultimately, it’s about the monster-smashing and sweet loot, though, and Grim Dawn delivers on both effectively.

Final Fantasy XII: The Zodiac Age

Release date: 2018 | Developer: Square Enix | Steam

The smartest Final Fantasy game finally got a PC port in 2018. The game can’t render the sort of streaming open worlds we’re used to these days, but the art still looks great, and the gambit system is still one of the most fun party development systems in RPG history. Gambits let you program party members with a hierarchy of commands that they automatically follow in fights. You’re free to build any character in any direction you wish. You can turn the street urchin Vaan into a broadsword-wielding combat specialist or a elemental wizard. The port even includes a fast-forward mode that make the grinding painless.

Legend of Grimrock 2

Release date: 2014 | Developer: Almost Human Games | Humble Store, Steam

We loved the original Legend of Grimrock and the way it embraced the old Dungeon Master model of making your party—mostly a collection of stats—explore the world one square at a time. The one drawback is that it was too literal of a dungeon crawler. The enemies might change, but for the most part you kept trudging down what seemed like the same series of corridors until the game’s end.

The sequel, though, focuses on both the dank dungeons and the bright, open world above, resulting in a nostalgic romp that’s immensely enjoyable and filled with even deadlier enemies and more challenging puzzles. As with the first outing, much of its power springs from the element of surprise. One moment you’ll be merrily hacking through enemies with ease, and the next you might find yourself face-to-face with an unkillable demon. And then you’ll run, and you discover that there are sometimes almost as many thrills in flight as in the fight.

Undertale

Release date: 2015 | Developer: tobyfox | Humble Store, Steam

Ne jouez que les 20 premières minutes, et Undertale peut sembler être un autre jeu hommage à JRPG, toutes les blagues sur Earthbound et Final Fantasy sont habillées d’humour doux et de graphismes attrayants et laids. Mais prenez-le dans son ensemble (et découvrez que tout n’est pas brillant après tout), et qu’il s’agit d’un jeu inventif et sincère. C’est un peu troublant de voir à quel point il nous surveille sournoisement, se souvenant de petites choses et utilisant nos idées préconçues sur les JdR pour surprendre, mortifier et réconforter. Plus qu’un hommage aux jeux de rôle, il s’agit d’un hommage aux fans de jeux de rôle et d’une exploration de notre relation avec les jeux.

Undertale se démarque certainement de tous ces cRPG, mais au-delà de ses combats enflammés et de son mépris pour des choses comme le nivellement et les arbres de compétences, il possède ce qui compte: une excellente narration et le respect des décisions du joueur.

Tyrannie

Date de sortie: 2016 | Développeur: Obsidian Entertainment | Magasin modeste , vapeur

Ce n’est pas tout à fait l’accomplissement de son cousin, Pillars of Eternity, mais la prémisse de Tyranny le distingue des autres RPG. Jouer en tant qu’agent du mal aurait pu s’exprimer avec un sadisme pur et fade, mais au lieu de cela, Tyranny se concentre sur la froideur de la bureaucratie et son positionnement idéologique.

En tant que «fidèle» fidèle au conquérant Kyros le seigneur – oui, ça sonne mal – vous êtes chargé de négocier les pourparlers entre ses armées en bataille et de vous engager avec des rebelles qui se battent malgré un malheur évident, en choisissant quand sympathiser avec eux et quand les éliminer. La plupart du temps, nous trouvons un vil compromis qui allie la cruauté et le positionnement politique. Ce dernier est obtenu grâce à un système de réputation complexe qui, contrairement à de nombreux autres indicateurs de moralité, permet à la peur et à la loyauté de coexister avec des compagnons et des factions.

Comme pour Pillars, le combat en temps réel et le monde imaginaire isométrique de Tyrannie sont un retour en arrière des CRRP classiques, mais ne sont pas un véhicule de la nostalgie. On dirait plutôt que le genre a tout simplement hiberné, attendant le bon moment pour renaître avec toute la créativité qu’il a avait avant.

Chemin de l’exil

Release date: 2013 | Developer: Grinding Gear Games | Official site

This excellent free-to-play action RPG is heaven for players that enjoy stewing over builds to construct the most effective killing machine possible. It’s not the most glamorous ARPG, but it has extraordinary depth of progression and an excellent free-to-play model that relies on cosmetics rather than game-altering upgrades. It may look muddy and indistinct, and the combat doesn’t feel as good as Diablo 3, but if you enjoy number crunching this is one of the brainiest RPGs around.

Path of Exile’s scary complexity becomes apparent the moment you arrive on your character’s level-up screen, which looks like this. As you plough through enemies and level up, you travel across this huge board, tailoring your character a little with each upgrade. Gear customization is equally detailed. Path of Exile borrows Final Fantasy VII’s concept of connected gem slots. Every piece of armor has an arrangement of slots that take magic gems. These gems confer stat bonuses and bonus adjacency effects when set in the right formations. Ideally you’ll want to build synergies between your gemmed-up gear and leveling choices to create the most powerful warrior you can. Doing so requires plenty of planning, but it’s an engrossing slow-burn challenge.

Darkest Dungeon

Release date: 2016 | Developer: Red Hook Studios | Humble Store, Steam

You might begin Darkest Dungeon as you would an XCOM campaign: assembling a team of warriors that you’ve thoughtfully named, decorated, and upgraded for battle. How naive! Inevitably, your favorite highwayman gets syphilis. Your healer turns masochistic, and actually begins damaging herself each turn. Your plague doctor gets greedy, and begins siphoning loot during each dungeon run. A few hours into the campaign, your precious heroes become deeply flawed tools that you either need to learn how to work with, or use until they break, and replace like disposable batteries.

With Lovecraft’s hell as your workplace, Darkest Dungeon is about learning how to become a brutal and effective middle manager. Your heroes will be slaughtered by fishmen, cultists, demons, and foul pigmen as you push through decaying halls, but more will return to camp with tortured minds or other maladies. Do you spend piles of gold to care for them, or put those resources toward your ultimate goal?

Darkest Dungeon est une brillante cohésion d’art, de son, d’écriture et de design. Les horreurs colorées et dessinées à la main apparaissent à l’écran, montrant leur influence mais ne se sentant jamais dérivées. C’est un jeu difficile, mais une fois que vous comprenez que tout le monde est consommable – même la vestale de kleptomanie que vous aimez tant – la brutalité de Darkest Dungeon devient plus une source fantastique d’histoire qu’une frustration. « L’excès de confiance est un tueur lent et insidieux », rappelle son narrateur.

Monture et lame: Warband

AMÉLIOREZ VOTRE AFFICHAGE

Obtenez ces chevaux à la recherche belle et nette avec les meilleurs moniteurs de jeudisponibles aujourd’hui.

Date de sortie: 2009 | Développeur:TaleWorlds | Magasin modeste , vapeur

Il y a peu de jeux qui réussissent le combat médiéval, et moins encore qui ajoutent une composante stratégique, la construction de l’armée. Encourager une armée de paysans à devenir des guerriers est une bonne chose, mais nous aimons le fait que Mount & Blade nous donne l’agence pour être une figure de héros sur le champ de bataille et façonner le résultat d’une bataille nous-mêmes avec notre précision au tir ou notre vitesse de conduite rapide. Le méta-jeu de l’alliance, du mariage, du pillage et de l’économie qui sous-tend ces batailles font de Warband un jeu satisfaisant de collecte de biens, d’ennemis et d’amitié. Même lorsque le jeu de base est usé, les mods et le mode multijoueur de Mount & Blade vous donnent encore plus à faire. Certains déplacent même l’action dans une galaxie très éloignée .

Neverwinter Nights 2

Date de sortie: 2003 | Développeur: Obsidian Entertainment | GOG

We loved BioWare’s original Neverwinter Nights from 2002 (and especially its expansions), but as a single-player experience, Neverwinter Nights 2 was in a class all of its own. Whereas the original had a fairly weak main campaign that mainly seemed aimed at showing what the DM kit was capable of, Obsidian Entertainment managed to equal and arguably outdo BioWare’s storytelling prowess in the sequel when it took over the helm.

The whole affair brimmed with humor, and companions such as the raucous dwarf Khelgar Ironfist still have few rivals in personality nine years later. And the quality just kept coming. Shades of The Legend of Zelda: A Link to the Past reveal themselves in the masterful Shadow of the Betrayer expansion’s focus on two halves of the same world, but Obsidian skillfully uses that familiar framework to deliver an unforgettable commentary on religion.

Gothic 2

Release date: 2002 | Developer: Piranha Bytes | Humble Store, Steam

Few games are as staunchly open-world—and unforgiving—as Gothic 2. The first time we played it, we left town in the wrong direction and immediately met monsters many levels higher than us, and died horribly. Lesson learned.

It sounds like Gothic 2 is too punishing, but we love the way it forces us to learn our way through its world. Enemies don’t scale with your level, as they do in the Elder Scrolls series, and you’ll have to pay close attention to quest text and NPCs to find your path. Once you do—and overcome the awkward controls—there’s a huge, sprawling RPG at your fingertips, and while you may have felt weak and powerless at the beginning, you’ll be a true badass by the end.

The Elder Scrolls V: Skyrim

Release date: 2012 | Developer: Bethesda Softworks | Humble Store, Steam (Special Edition)

Pick a direction and run. You’re almost guaranteed to discover some small adventure, some small chunk of world that will engage you. It’s that content density that makes Skyrim constantly rewarding. A visit to the Mage’s Guild will turn into an area-spanning search for knowledge. A random chat with an NPC will lead you to a far-off dungeon, searching for a legendary relic. You could be picking berries on the side of a mountain and discover a dragon. Oops, accidental dragon fight.

Et si vous épuisez tout le contenu de Bethesda, sachez que les moddeurs vous attendent encore plus dans Steam Workshop: cette communauté animée a permis à Skyrim de figurer dans le top 100 de Steam depuis sa sortie et de nous donner d’innombrables moyens de partir à l’aventure dans un monde fantastique. Certains membres de l’équipe de PC Gamer ont un logiciel d’installation Skyrim modifié, au cas où ils se sentiraient comme de l’aventure. C’est une louange.

Piliers de l’éternité 2: Deadfire

Date de sortie: 2018 | Développeur: Obsidian Entertainment | Vapeur

La suite des merveilleux piliers de l’éternité s’aventure dans l’archipel de Deadfire. Vous et votre groupe d’aventuriers devez poursuivre un dieu déchaîné, mais pour l’atteindre, vous devez d’abord apprendre à naviguer en haute mer à bord du Defiant. Sur l’océan, vous pouvez explorer et piller des navires ennemis à des fins de butin, que vous pourrez ensuite utiliser pour améliorer votre navire. Lorsque vous vous connectez à un port, le jeu revient à la vue cRPG de haut en bas classique et vous offre des emplacements élaborés et superbement rendus.

Ultima Underworld: Les Abysses Stygiens

Date de sortie: 1992 | Développeur: Blue Sky Productions (aka Looking Glass Studios) | GOG

Designer Paul Neurath originally conceived of a dungeon simulator that would turn traditional role-playing conventions on their head. Called Underworld, he and his team, the future Looking Glass Studios, built a game that rewarded real-world thinking to solve puzzles and please NPCs. Ultima developer Origin Systems was so impressed by the three-dimensional engine (you could look up and down!) and first-person combat that it bought the rights to the game, and suddenly the Avatar was trapped in the Stygian Abyss instead of some faceless schmuck.

Characters that are normally enemies are friends in Underworld, and we love that you may not be able to tell. Attacking a goblin might be a bad move, because he’s just as likely to be your friend. The first time we popped popcorn with a campfire and an ear of corn, we knew we weren’t in any old dungeon crawler. Underworld was a technological marvel in 1992, but while the graphics are dated, the feeling of exploring the Stygian Abyss is just as exciting today.

Divinity: Original Sin

Release date: 2014 | Developer: Larian Studios | Humble Store, Steam

Divinity was a Kickstarter success story that still somehow took us by surprise. Unlike most RPGs, it’s designed with co-op in mind—you even control two protagonists in the single-player version, roleplaying different motivations through conversations. Larian designed encounters thinking that someone could always disagree, or ruin things for you, or even kill the NPC you need to talk to—meaning that quests have to be solvable in unorthodox ways.

The writing in Divinity is consistently top-notch. Sure, sometimes you’ll have to destroy a goblin riding a giant mechanical robot, or talk to a dog to solve a quest. But that dog may have a heartbreaking story for you, and maybe you’ll cry just a little bit like we did. Larian commits to Divinity’s world, and that commitment pays off. This is the kind of freeform, epic, party-based RPG we haven’t had since the days of Ultima, and it’s exactly what we love from an RPG.

Star Wars: Knights of the Old Republic 2

Release date: 2005 | Developer: Obsidian | Humble Store, Steam

While BioWare’s first KOTOR is a Star Wars classic, KOTOR 2 takes the franchise in a bolder direction. Instead of focusing on the Light or Dark sides of the Force, the Jedi Exile of Obsidian’s sequel deals in shades of gray. Alliances are made, then broken, then remade in the aftermath. Choices you think are good just turn out to betray other characters. The end result is possibly the most nuanced take on The Force in the entire Star Wars Expanded Universe, and definitely its most complex villains.

Like many Obsidian early games, KOTOR 2’s truncated development meant that whole areas had to be cut out. A fan-made mod restores much of that content, including a droid planet, and fixes lots of outstanding bugs, showing yet again that PC gamers will work hard to maintain their favorite games.

Vampire: The Masquerade – Bloodlines

Release date: 2004 | Developer: Troika | Humble Store, Steam

It’s all about atmosphere—from the goth clubs where you meet contacts, to the back alleys where you scavenge for rat blood, to the haunted Ocean House Hotel (one of the best quests in the game). Bloodlines’ ambitious use of White Wolf’s Vampire universe means it looks and feels different from the other sword and sorcery games on this list.

Unfortunately, that signature Troika ambition also means lots of bugs and some mechanics that just don’t mesh well. The endgame includes some particularly sloggy dungeons, but no other game truly drops you into a Vampire world. This is truly a cult classic of an RPG, and the fanbase has been patching and improving the game ever since release.

Diablo 3: Faucheur d’âmes

Date de sortie: 2014 | Développeur: Blizzard | Battle.net

Regardons les choses en face: la maison de vente aux enchères en argent réel était une mauvaise idée, une des rares de la version originale de Diablo 3. Blizzard a annulé les enchères au comptant juste avant la sortie de Reaper of Souls, mais c’est l’ajout du mode Aventure qui a permis de faire passer le jeu d’une suite décevante à une réussite pour la série. Au lieu de répéter les actes du jeu, les jalons et les zones aléatoires basés sur les tâches du mode Aventure rendent le jeu plus frais encore plus longtemps. C’est un mode hors concours, et il serait difficile d’imaginer jouer à Diablo 3 autrement.

Mais RoS a ajouté une autre fonctionnalité qui change la façon dont nous aimons nos RPG d’action: le support de guilde. Avoir des amis à qui parler pendant que vous travaillez dans un donjon, même s’ils ne sont pas avec vous, rend le jeu beaucoup plus solitaire, et c’est ce genre de petite touche qui justifie la philosophie de Blizzard en ligne. En ajoutant tout cela au sentiment déjà formidable de balayer les hordes de méchants avec un changement de capacité bien choisi, RoS est le RPG d’action déterminant pour nous. C’est un jeu auquel nous jouerons très longtemps.

Arcanum: De Steamworks et Magick Obscura

Date de sortie: 2001 | Développeur: Troika Games | GOG

Arcanum: Of Steamworks and Magick Obscura was astoundingly buggy when it came out, and many of its battles were as laughably imbalanced as its title. Patches and mods have alleviated some of that pain over the years, but even then they weren’t powerful enough to hide what a great mix of fantasy and steampunkery thrived under its surface. As we said in our enthusiastic review in 2001, « If you can’t find something to love about this game, dump your computer in the garbage right now. »

That assessment holds up. Arcanum was dark ‘n’ gritty before some such tendencies became all the rage, and its character creator allowed players to create everything from gnome gamblers who brandish self-explanatory Tesla-guns to outcast orcs lugging along rusty maces. Toss in non-linear progression and multiple solutions for quests, and you’ve got a winner that holds up 14 years later.

Fallout: New Vegas

Release date: 2010 | Developer: Obsidian | Humble Store, Steam (Ultimate Edition)

While Fallout 3 was successful, it was a different beast entirely from Interplay’s classics. Obsidian’s take on the franchise moves the action back to the West Coast, and reintroduces elements such as reputation and faction power struggles. Obsidian expands on nearly every aspect of Bethesda’s take, making the game less about good or evil, and more about who you should trust. It also adds much of the humor that we loved from the classic games: How can you not appreciate a game that gives you a nuclear grenade launcher?

New Vegas’ “Hardcore” mode makes survival in the wasteland more interesting, limiting the power of RadAway and Health Stims. It makes the game harder, but also more rewarding. If that’s not your thing, there are plenty of additional mods and tweaks available, including game director Josh Sawyer’s own balance-tweak mod. What we love the most about New Vegas is how it adds the Fallout feeling back into Bethesda’s first-person RPG framework.

Dark Souls 3

Release date: 2016 | Developer: From Software | Humble Store, Steam

Name any similar-looking RPG made in the past five years, and chances are good Dark Souls will be named as an inspiration for its design. Still, Dark Souls 3 proves that no one does it quite so well as From Software. The spark of originality that was so compelling in Dark Souls 1 isn’t quite as apparent here, the second sequel in just five years, but what remains is an impeccably designed combat-heavy RPG. It’s far more responsive than its predecessors, demanding faster action and reaction without sacrificing the deliberate play Dark Souls popularized. Button mashing will get you nowhere but dead.

Dark Souls 3 est le plus accessible de la série grâce à ses points de distorsion fréquents, à une coopération en ligne simplifiée et à un art magnifique (et hideux) qui vous invite à explorer tous les coins et recoins. Aucune série de jeux ne parvient à vous récompenser de manière aussi profonde pour avoir scruté ses traditions et dévoilé ses secrets. De plus, les contrôles et l’animation plus rapides, plus stricts de Dark Souls 3 en font le jeu Souls le plus amusant à jouer.

Le sorceleur 2

Date de sortie: 2011 | Développeur: CD Projekt Red | Magasin modeste , vapeur

L’échelle épique de The Witcher 2: Assassins of Kings est remarquable, mais c’est le pouvoir de choisir dans un monde implacablement moche qui le rend inoubliable. L’ambiguïté morale n’a jamais été présentée avec autant de force: les décisions que vous prenez sont importantes et les résultats sont souvent imprévisibles et rarement aussi bons que vous le souhaiteriez.

L’un des aspects les plus impressionnants de The Witcher 2 est la façon dont il associe deux expériences bien distinctes. Au début du jeu, Geralt doit faire un choix qui le mènera dans l’une des deux voies distinctes, chacune offrant une perspective complètement différente des événements du jeu. Si vous voulez tout voir, vous devrez le jouer deux fois – et il y en a plus qu’assez pour en faire un effort valable.

Vous pouvez vous attendre à ce que tous vos efforts et vos problèmes aboutissent à une fin juste et heureuse pour tous, mais cela ne se fera pas. Geralt n’est pas un héros. ce n’est vraiment rien de plus qu’un témoin, essayant de protéger le peu qu’il a du chaos qui l’entoure. Sa quête est entièrement personnelle, animée par une pléiade de personnages colorés, parfois bizarres et étonnamment crédibles, qui donne vie au jeu. Geralt travaille seul, mais il se sent plus comme « un parmi beaucoup d’autres » que les protagonistes-sauveurs d’autres RPG basés sur les partis.

C’est un récit fantastique et bien raconté, qui repose sur de très solides fondements mécaniques: un système de développement de personnage flexible, un plaisir pour les yeux glorieux, des combats intenses et suffisamment de contenu secondaire pour en camoufler le caractère très linéaire. Il fait noir, c’est sale, c’est parfois déprimant et brillant.

Dragon Age: Origins

Date de sortie: 2009 | Développeur: BioWare | Vapeur , origine

Capturer cette sensation de la vieille porte de Baldur était le premier objectif de Dragon Age, et cela se rapproche beaucoup. Ferelden évoque une grande partie des Royaumes oubliés sans se sentir comme un rehash et votre relation avec votre équipe a cette vieille magie BioWare. Le darkspawn semble être le type de menace mondiale qui exige notre attention, même si la plupart d’entre eux sont des morceaux de mal sans visage que nous devons éliminer. Nous aimons la façon dont Dragon Age traite la magie dans son monde, en particulier les quêtes qui nous forcent à choisir la meilleure façon de gérer les abominations, résultat du renégat d’un mage succombant à la possession démoniaque.

Mais c’est le combat qui semble le plus familier et le plus amusant: la profondeur tactique satisfaisante de suspendre votre combat, de donner des ordres et de réagir aux résultats fonctionne comme un jeu moderne Infinity Engine. Il est regrettable que BioWare ne fasse plus jamais un RPG comme celui-ci – Dragon Age 2 était trop simplifié et le monde plus ouvert d’Inquisition -, à bien des égards, il s’agit du dernier bravo pour l’ancien BioWare et d’une fin appropriée pour son design classique.

System Shock 2

Date de sortie: 1999 | Développeur: Irrational Games | GOG

Solitaire. C’est l’émotion qui caractérise le premier jeu d’Irrational. Vous entendrez des journaux audio de personnages fascinants, dont beaucoup luttent pour survivre dans une bataille contre les créatures bio-terroristes appelées les «nombreux». Mais vous ne rencontrerez pas ces personnes, car elles ne l’ont pas fait.

Cette solitude est essentielle parce que Shock 2 consiste à vous prendre des choses. Munitions? Vérifiez: vous perdrez probablement ceux d’un droïde d’assaut quand vous auriez dû les garder pour plus tard. Des hypos? Oui. Réfléchissez bien avant de vous rendre dans cette pièce rayonnée. Mais la chose la plus importante qu’Irational emporte, à la moitié du match, c’est l’espoir. C’est la révélation de l’IA Shodan insensée qui bouleverse vos attentes et c’est l’un de nos moments préférés dans le jeu vidéo.

Des jeux irrationnels où l’environnement est le personnage principal, et ici, ce personnage est le Von Braun. Il grince et gémit pendant que vous avancez doucement dans ses couloirs. Chaque porte que vous ouvrez crie. Ses systèmes de sécurité vous attaquent comme si vous blessez leurs sentiments. Rester du bon côté de ce personnage est difficile, mais le système de nivellement de Shock 2 consistant à accumuler des points d’expérience par le biais de l’exploration équilibre les risques et les avantages. Certains jouent avec toutes les armes à feu, mais les compétences psioniques s’équilibrent bien avec le combat et les compétences techniques ouvrent de nouvelles zones plus tard dans la partie. Il y a beaucoup d’équilibre à trouver dans ce qui à la surface ressemble à un système de compétences RPG d’action simplifié.

Ultima VII: La porte noire

Date de sortie: 1992 | Développeur: Origin Systems | GOG

Le Guardian était l’une des choses les plus terrifiantes que nos jeunes esprits aient jamais rencontrée. Son visage de pierre massif émergeant de l’écran, avec sa voix réelle et réelle nous narguant, nous tentant tous les deux de jouer davantage et nous horrifiant.

C’était une merveille technologique à l’époque, mais Ultima 7 résiste à l’épreuve du temps en raison de l’interactivité de Britannia. La plupart des choses pouvaient être abordées ou discutées, et alors que nous peignions nos portraits dans le jeu, nous nous demandions si nous allions jamais finir l’intrigue du jeu. Mais l’histoire d’Ultima vous séduit, en commençant par un double homicide à résoudre et en se transformant en une bataille religieuse pour l’âme de Britannia. La conception des dialogues de Black Gate tient encore aujourd’hui et a beaucoup inspiré Divinity: Original Sin, en particulier la manière dont il traite les nouveaux convertis à la religion concurrente du monde. C’est sans aucun doute le meilleur opus de l’une des franchises de jeux de rôle les plus légendaires de tous les temps.

Deus Ex

Date de sortie: 2000 | Développeur: Ion Storm Austin | GOG

Voulez-vous courir dans le combat, les armes à feu, ou voulez-vous faufiler et flanquer? Voulez-vous tirer? Ou peut-être que vous voulez pirater des terminaux et obtenir un renforcement de droïde? Ou si vous parliez au garde de l’APN là-bas et persuadiez son équipe de prendre une pause-déjeuner? Le monde de Deus Ex est tellement libre que les choix semblent infinis.

Bien que cela ressemble à un jeu de tir, Deus Ex est entièrement basé sur des éléments de jeu de rôle. Tirer une arme à feu que vous n’êtes pas qualifié et votre objectif n’aura pas d’importance – vous allez probablement manquer. Le système de mise à niveau récompense l’expérimentation et certaines des mises à niveau les plus récentes font de votre Denton un super héros. Même les armes que vous utilisez peuvent être modifiées et «mises à niveau», transformant un pistolet standard en outil de destruction imparable. L’attention portée aux détails ici est parfaite, et aucun élément du jeu ne se sent vraiment forcé.

Le monde de Deus Ex est conçu pour récompenser l’exploration de chaque allée sombre et de tout système de ventilation, car vous ne savez jamais où vous trouverez un nouvel indice. Et il y a beaucoup d’indices: chaque note que vous trouvez ou que vous signez semble suggérer une nouvelle conspiration, et nous aimons le fait que les alliances dans le jeu se sentent constamment en mutation. Les PNJ que vous rencontrez sont suffisamment crédibles pour que ce monde chargé de complots se sente habité. Human Revolution a l’air mieux, mais c’est le jeu le plus intelligent et le plus ouvert.

The Elder Scrolls III: Morrowind

Date de sortie: 2002 | Développeur: Bethesda Game Studios | Magasin modeste , vapeur

La sortie de Fallout 4 a montré que certaines fissures commençaient à apparaître dans le modèle du monde ouvert, généralement fiable, de Bethesda, mais ce modèle semblait révulsif lorsque Morrowind a frappé de plein fouet les étagères littérales en 2002. Il y avait une magie à savoir que vous pouviez tromper toute l’île de Vvardenfell sans même rencontrer d’écran de chargement, mais en veillant à ce que la population des PNJ semble avoir une vie au-delà de ses interactions avec vous.

Beaucoup d’autres jeux ont eu des effets similaires dans les années qui ont suivi, mais Morrowind a été surpris de constater qu’il conserve encore toutes ces années plus tard – encore plus que son successeur techniquement supérieur, Oblivion. Une grande partie de cet appel provient du délicieux surréalisme de Vvardenfell lui-même, où des elfes racistes traînent dans des champignons tortueux comme des schtroufs dans un rêve acide et où des châteaux plus traditionnels d’occupants étrangers se heurtent au paysage comme des pueblos en Scandinavie. L’intelligence artificielle peut sembler souvent primitive par rapport aux normes actuelles, mais les histoires racontées rivalisent souvent avec celles des plus beaux RPG contemporains.

Il prospère encore, en partie grâce à ses propres forces et à une communauté de moddding dédiée qui crée d’innombrables nouvelles aventures et lui confère une apparence plus moderne qu’elle ne l’est en réalité (même jusqu’à intégrer l’intégralité de Morrowind dans de nouveaux moteurs de jeu).

Mass Effect 2

Date de sortie: 2010 | Développeur: BioWare | Vapeur , origine

Le premier effet de BioWare ressemblait à un clone KOTOR, et pas dans le bon sens. L’univers était un endroit où nous voulions vivre, mais il y avait trop de systèmes et de menus dans lesquels creuser pour arriver. Néanmoins, cela nous a terrifiés d’apprendre que BioWare avait tellement bombardé et mis davantage l’accent sur les mécanismes de tir. Il s’est avéré que c’était pour le mieux: Mass Effect 2 supprime juste assez de graisse pour vous permettre de vous concentrer sur ce qui compte: les missions de fidélité optionnelles pour votre équipe.

Au lieu d’un exercice d’exploration galactique, Mass Effect 2 se joue comme un film de science-fiction Ocean’s Eleven ou Dirty Dozen. Recruter une équipe pour affronter les collectionneurs met l’accent sur de petites histoires intéressantes. Chaque mission de fidélité vous donne un aperçu des motivations de vos compagnons, faisant de chaque membre de l’équipage normand un personnage d’une profondeur inhabituelle. Une fois que vous avez appris à les connaître et à les aimer, la course au suicide en finale est l’une des dernières missions les plus tendues de l’histoire. Il est rare qu’un jeu passe plus de temps sur les arcs de personnages que son récit de conduite central, mais Mass Effect 2 s’en tire. C’est l’un des meilleurs écrits de l’histoire de BioWare.

Dark Souls: édition Préparez-vous à mourir

Date de sortie: 2011 | Développeur: Du logiciel | Magasin modeste , vapeur

Oui, Dark Souls enfreint une règle fondamentale des jeux de rôle: vous pouvez la battre sans mettre de niveau. Mais seulement si vous êtes vraiment bon et si vous comprenez parfaitement ses systèmes – que son système d’artisanat est important, que certains objets ne peuvent être obtenus qu’en remplissant des quêtes obscurcies. Dans un genre où les systèmes sont rois, Dark Souls règne parce qu’il s’agit de systèmes. Apprendre comment chaque statistique affecte la construction de votre personnage est un processus plus profond que la plupart des RPG sur le thème D & D, mais en fin de compte, il est tout aussi enrichissant.

Il en va de même pour la riche histoire de Lordran, qui se raconte à travers des conversations énigmatiques et des indices environnementaux subtils. La profondeur du monde de Dark Souls se poursuit également dans l’exploration. Tout est connecté de manière brillante et secrets et raccourcis, y compris de vastes zones et fonctionnalités cachées, attendent les aventuriers les plus passionnés. Le système d’invocation de Dark Souls ne ressemble également à rien d’autre dans les jeux de rôle, mais vous pouvez débrancher et vaincre tout le jeu en solo ou apprendre à aimer être envahi et à combattre un autre joueur. Ne laissez pas la difficulté supposée vous éloigner de l’un de nos jeux de rôle préférés.

Fallout 2

Date de sortie: 1998 | Développeur: Black Isle Studios | GOG

Le premier Fallout a été un énorme succès pour Interplay, mais le monde n’est pas aussi vaste que prévu. La suite élargit considérablement ce monde et ajoute une ambiguïté morale à un jeu où le juste et le faux sont déjà difficiles à distinguer. Jouer comme un villageois tribal au lieu d’un habitant de Vault vous donne une perspective mondiale différente: vous n’êtes pas aussi naïf du monde et de ses dangers, ce qui rend la tâche encore plus sombre lorsque vous commencez à tordre les attentes et les motivations des gens.

La recherche du kit de création Garden of Eden (GECK) correspond davantage à l’atmosphère déformée des terres incultes des années 1950 qu’au macguffin d’un jeton d’eau dans le premier match. Et il est agréable de ne pas avoir une telle limite de temps au-dessus de votre tête: vous pouvez prendre votre temps et faire connaissance avec les gens du désert, au lieu de vous précipiter dans un coffre-fort abandonné. Si vous n’avez jamais joué à la série classique, nous vous recommandons de commencer ici, puis l’original.

Porte de Baldur 2

Date de sortie: 2000 | Développeur: BioWare | GOG (Enhanced Edition)

Un problème avec AD & D est que les personnages de bas niveau sont assez ennuyeux. Baldur’s Gate 2 résout ce problème en vous permettant de reporter votre parti depuis le premier jeu ou de recommencer à zéro avec des personnages de niveau 7. Cela fait une énorme différence: au lieu de combattants affaiblis et de sorciers frêles, vous obtenez des sorts puissants et utiles et des guerriers capables de recevoir un coup de poing.

Cela contribue également au fait que la portée d’Amn est énorme, avec plus de quêtes et de contenu que la plupart des autres jeux de rôle comparables. Le moteur Infinity de BioWare gère parfaitement les quêtes et les combats, soulignant ainsi l’accent mis par le jeu sur la stratégie et la tactique au combat. Il est difficile d’imaginer contrôler une fête de six personnes sans s’arrêter et donner des ordres, et tout nouveau jeu qui repose sur des décisions en temps réel nous rend désireux pour le moteur Infinity.

Oui, c’est d’où viennent les romances RPG, mais les parades ne se sentent jamais artificielles ici, et BG2 possède toujours certains des compagnons les plus mémorables de tous les jeux. Si pour une raison quelconque vous n’avez jamais joué à un jeu de rôle sur table, Baldur’s Gate 2 capture l’expérience de l’épée et de la sorcellerie de manière presque parfaite. Si vous avez la version d’origine, vous pouvez facilement la modifier pour qu’elle s’exécute avec des résolutions modernes, ou vous pouvez essayer l’édition étendue qui inclut également un nouveau contenu.

Découvrez tout ce que nous savons sur la prochaine Baldur’s Gate 3 développée par Larian. Étant donné que le studio est le créateur de deux autres entrées dans cette liste, nous avons de grands espoirs pour la troisième entrée inattendue de la série.

Planescape: Tourment

Date de sortie: 1999 | Développeur: Black Isle Studios | GOG

Il n’y a pas d’autre histoire dans le jeu que celle de Nameless One. C’est une histoire de rédemption face à d’innombrables péchés, une histoire de ne pas savoir qui vous êtes tant que vous n’êtes pas devenu la personne que vous essayez d’être. Les tatouages ​​que porte le Sans-Nom sont des marques qui lui rappellent qui il est, qui il était et qui il veut être.

Cette ouverture est au cœur de ce qui rend Planescape: Torment si captivant. Au niveau littéral, vous passez le jeu à essayer de découvrir qui est le Sans-nom, mais vos actions aident également à le définir. Black Isle a cherché à subvertir l’un des tropes du jeu de rôle, notamment le fait que les rats sont des ennemis notables, les humains sont souvent pires que les morts-vivants et vous n’avez pas à vous battre dans la plupart des cas. Plus important encore, votre objectif n’est pas de sauver le monde, comme dans d’innombrables autres jeux de rôle. Vous devez simplement savoir qui vous êtes.

Les compagnons de Nameless One font partie des PNJ les mieux écrits et les plus agréables jamais codés. La plupart ont été affectés par vos incarnations passées: le mage pyromane Ignus était autrefois votre apprenti, bien qu’il soit plus impressionnant qu’il soit constamment en feu . Ou Dak’kon, qui a juré un serment de loyauté envers vous, même si vous ne savez pas pourquoi. D’autres ne sont que des personnages intéressants et complets: Fall-From-Grace est un clerc des succubes qui ne prie aucun dieu et, bien qu’il soit une créature diabolique, ne veut rien faire de mal. Le meilleur est Morte, un crâne flottant dont l’esprit sarcastique est plus vif que ses attaques de morsures (les crânes ne peuvent pas équiper d’épées, bien sûr).

Ces personnages seraient étranges dans n’importe quel monde imaginaire normal, mais Torment utilise le cadre de la campagne Planescape AD & D, le monde le plus étrange jamais conçu par TSR. Il est donc normal que Torment soit à la fois léger en conflits et chargé d’histoire – bien que lorsque les combats éclatent, le moteur Infinity de BioWare gère aussi bien que dans la série Baldur’s Gate. C’est le seul jeu de rôle que nous recommandons à tous ceux qui s’intéressent au genre, un jeu qui représente le mieux ce que nous aimons des jeux de rôle.

Arx Fatalis

Date de sortie: 2002 | Développeur: Arkane Studios | GOG

Le but d’Arkane lors de son premier jeu était de créer une expérience de donjon aussi détaillée que Ultima Underworld, jusqu’au système magique, qui vous demandait de mémoriser des runes et de les dessiner dans les airs avec votre souris. La furtivité est essentielle, tout comme le système d’artisanat qui utilise l’éthos du «tout est important» et l’enrichit. Arx est lent et délibéré, vous obligeant à envisager des rencontres sous différents angles: devez-vous utiliser la force sur les femmes serpents, ou vous faufiler devant et éviter les conflits?

La plupart des graines de design qui apparaissent plus tard dans Arkane’s Dishonored sont plantées ici, mais il y a beaucoup de mécanismes à l’ancienne que nous aimerions voir davantage. Le système magique des gestes de la souris semble difficile à utiliser, mais nous adorons tracer une rune et regarder nos ennemis s’effondrer à la suite. Nous aimerions voir Arkane visiter à nouveau les donjons, apportant ce que l’on a appris en rendant Dishonored (et le combat de mêlée sublime de Dark Messiah of Might & Magic) à une suite d’Arx Fatalis.

Laisser un Commentaire