Les Malware outils dangereux pour notre navigation internet

Les Malware outils dangereux pour notre navigation internet

Vous connaissez les campagnes publicitaires annuelles qui préconisent de se faire vacciner contre la grippe ? Elles arrivent à un moment précis parce que les épidémies de grippe sont généralement saisonnières et que c’est à ce moment-là qu’elles commencent à se répandre et à contaminer les gens.

Contrairement à la grippe, il n’existe pas d’infections saisonnières prévisibles pour les PC, smartphones, tablettes et réseaux d’entreprise. Pour eux, c’est toujours la saison de la grippe. Mais plutôt que de trembler de froid et d’avoir mal partout, les utilisateurs peuvent attraper une sorte de maladie informatique : le malware.

Les infections par des malwares nous attaquent à la manière du flot expulsé par une lance à incendie, chacune avec ses méthodes d’attaque bien à elle : insidieuse et sournoise ou aussi subtile qu’une massue. Mais comme savoir c’est pouvoir, nous vous proposons un vaccin préventif contre l’infection sous la forme d’un cours rapide sur les malwares : ce qu’ils sont, leurs symptômes, comment les attraper, comment s’en débarrasser et comment les éviter.

C’est quoi un Malware ?

Un malware, ou « logiciel malveillant » est un terme générique qui décrit tous les programmes ou codes malveillants qui peuvent être nocifs pour les systèmes.

Hostiles, intrusifs et intentionnellement méchants, les malwares cherchent à envahir, endommager ou mettre hors service les ordinateurs, les systèmes informatiques, les tablettes ou les appareils mobiles, généralement en prenant le contrôle partiel de leurs opérations. Comme la grippe, ils interfèrent avec le fonctionnement normal.

L’objectif des malwares est de vous soutirer de l’argent illégalement. Bien que les malwares ne puissent pas endommager physiquement vos systèmes ou vos réseaux (à une exception près : voir la section Google Android ci-dessous), ils peuvent voler, crypter ou supprimer vos données, modifier ou pirater les fonctions informatiques principales, et espionner les activités de votre ordinateur sans que vous le sachiez ou l’autorisiez.

Suis-je une victime d’un Malware?

Les malwares se manifestent par des comportements inhabituels variés. Voici quelques-uns des signes révélateurs d’un système infecté par des malwares :

  • Votre ordinateur ralentit. Un des effets principaux des malwares est de réduire la vitesse du système d’exploitation, que vous naviguiez sur Internet ou que vous utilisiez simplement vos applications locales.
  • Un raz-de-marée de publicités indésirables déferle sur votre écran. Des pop-ups qui apparaissent soudainement sont un signe d’infection par un malware. Ils sont spécialement associés à une forme de malware connue sous le nom d’adware. En outre, les pop-ups sont généralement accompagnés d’autres malwares cachés. Ainsi, si vous soyez quelque chose comme « FÉLICITATIONS, VOUS AVEZ GAGNÉ UNE SÉANCE DE SPIRITISME GRATUITE ! » dans un pop-up, ne cliquez pas dessus. Aussi gratuit que soit le prix que vous promet cette publicité, il vous coûtera cher.
  • Des barres d’outils, extensions ou plug-ins apparaissent soudainement dans votre navigateur.
  • Votre antivirus arrête de fonctionner et vous ne pouvez pas le mettre à jour, ce qui vous laisse entièrement à la merci du malware malveillant qui l’a désactivé.
  • On trouve ensuite l’attaque de malware flagrante et intentionnellement peu discrète. C’est le cas des ransomwares, qui s’annoncent, vous disent qu’ils se sont emparés de vos données et vous demandent une rançon pour récupérer vos fichiers.

 

Les types de Malware qui nous pourrissent la vie

Voici les risques les plus fréquents dans la galerie de malwares des pirates informatiques :

  • Un adware est un logiciel indésirable conçu pour afficher des publicités intempestives sur votre écran, le plus souvent dans un navigateur web. Les adwares adoptent généralement des méthodes détournées, se faisant passer pour des programmes légitimes ou se greffant sur d’autres programmes pour s’installer sur votre PC, tablette ou appareil mobile à votre insu.
  • Un spyware est un malware qui observe discrètement les activités de l’utilisateur de l’ordinateur sans autorisation et qui les transmet à l’auteur du logiciel.
  • Un virus est un malware qui se greffe à un autre programme, et qui lorsqu’il est exécuté (généralement sans que l’utilisateur le sache) se répète en modifiant d’autres programmes informatiques et en les infectant avec ses propres morceaux de code.
  • Les vers sont un type de malware semblable aux virus, qui se répète afin de contaminer d’autres ordinateurs sur un réseau et qui provoque généralement des dégâts en détruisant des données et des fichiers.
  • Un cheval de Troie est l’un des types de malware les plus dangereux. Il se fait généralement passer pour quelque chose qui pourrait vous intéresser dans le but de vous piéger. Une fois sur votre système, les créateurs du cheval de Troie obtiennent un accès non-autorisé à l’ordinateur infecté. À partir de là, les chevaux de Troie peuvent être utilisés pour voler des informations financières ou pour installer des menaces telles que des virus et des ransomwares.
  • Les ransomwares sont une forme de malware qui vous empêche d’accéder à votre appareil et/ou qui crypte vos fichiers, puis vous force à payer une rançon pour les récupérer. Le ransomware a été surnommé l’arme de choix des cybercriminels car il exige un paiement rapide et rentable en une cryptomonnaie difficilement traçable. Le code derrière le ransomware est facile à obtenir sur des places de marché virtuelles illégales et s’en protéger est extrêmement complexe.
  • Le rootkit est une forme de malware qui fournit au cybercriminel des droits d’administration sur le système infecté. Il est généralement indétectable pour l’utilisateur, les autres logiciels du système et le système lui-même.
  • Un enregistreur de frappe est un malware qui enregistre toutes les frappes de l’utilisateur sur le clavier, généralement pour stocker les informations rassemblées et les envoyer au cybercriminel, qui cherche des informations sensibles comme les noms d’utilisateur, les mots de passe ou les informations bancaires.
  • Le minage de cryptomonnaie malveillant, également appelé minage intempestif ou cryptojacking, est un malware de plus en plus répandu généralement installé par l’intermédiaire d’un cheval de Troie. Il permet à quelqu’un d’autre d’utiliser votre ordinateur pour miner une cryptomonnaie telle que le Bitcoin ou le Monero. Ainsi, au lieu de vous laisser récupérer l’argent sur votre ordinateur, les mineurs envoient les pièces collectées sur leur propre compte au lieu du vôtre. Pour résumer, un cryptomineur vole vos ressources pour gagner de l’argent.
  • Les exploits sont un type de malware qui utilise les bugs et les vulnérabilités d’un système pour permettre au créateur de l’exploit d’en prendre le contrôle. Entre autres menaces, les exploits sont associés au malvertising qui effectue son attaque via un site légitime, ce dernier extrayant du contenu malveillant d’un site dangereux à son insu. Le contenu dangereux essaie ensuite de s’installer sur votre ordinateur par le biais d’un téléchargement intempestif. Pas besoin de cliquer. Il vous suffit de consulter un site de confiance un jour où vous n’auriez pas dû.

 

 

Précautions à prendre absolument pour 2020 contre les Malware

Des milliards de personnes possèdent des appareils. Ceux-ci sont connectés aux banques, aux comptes de magasin et à tout ce qui peut être volé. C’est une surface d’attaque très étendue pour les adwares, les spywares, les enregistreurs de frappes et le malvertising, et également un moyen intéressant pour les criminels paresseux de créer et de distribuer des malwares à autant de cibles que possible, avec le minimum d’efforts. De ce fait il est important de connaitre commnet etre bien protéger contre ces malware.

Pour tous vos appareils, soyez particulièrement attentif aux premiers signaux d’infection par un malware pour l’empêcher de faire plus de dégât.

Ne cliquez pas sur des pop-ups quand vous êtes en ligne. N’ouvrez pas les pièces jointes suspectes et ne téléchargez pas de logiciels sur des sites suspects ou sur des réseaux de transferts de fichiers peer-to-peer.

Vérifiez que votre système d’exploitation, vos navigateurs et vos plug-ins sont toujours à jour car des logiciels avec correctifs peuvent empêcher l’accès des cybercriminels.

Pour les utilisateurs de téléphones portables, téléchargez uniquement des applications sur Google Play Store (l’App Store est le seul choix pour l’iPhone). Chaque fois que vous téléchargez une application, vérifiez d’abord les commentaires et les notes. Si les notes sont mauvaises et que le nombre de téléchargements est bas, il est préférable d’éviter cette application.

Ne téléchargez pas d’applications depuis des sources tierces. La meilleure façon de s’en assurer est de désactiver cette fonction sur votre téléphone Android. Accédez aux paramètres de votre appareil Android et ouvrez la section Sécurité. Vérifiez que l’option Sources inconnues est désactivée pour éviter l’installation d’applications provenant de boutiques d’application autres que le Play Store.

Ne cliquez pas sur des liens suspects et non vérifiés dans des e-mails, des SMS et des messages WhatsApp d’origine inconnue. Évitez les liens étranges provenant d’amis et de contacts sauf si vous avez vérifié qu’ils sont sans danger.

Pour se protéger, les entreprises peuvent éviter que des applications malveillantes ne menacent leurs réseaux en créant des politiques de sécurité mobiles fortes et en déployant une solution de sécurité mobile à même de les appliquer. Ces mesures sont indispensables dans l’environnement d’entreprise actuel qui accueille de nombreux systèmes d’exploitation sous plusieurs toits.

Et pour finir, installez un bon programme anti-malware. Il doit inclure une protection multicouche (la capacité à analyser et détecter les malwares tels que les adwares et les spywares tout en conservant une défense proactive en temps réel qui peut bloquer les menaces telles que les ransomwares). Votre programme de sécurité doit toujours fournir une fonctionnalité de remédiation pour corriger toute modification du système engendrée par le malware qu’il nettoie, afin que tout revienne à la normale.

Alors, avant d’utiliser votre ordinateur, votre téléphone ou le réseau de votre entreprise, commencez par vous protéger en téléchargeant un programme de cybersécurité et antivirus de qualité comme Malwarebytes for Windows, Malwarebytes for Mac, Malwarebytes for Android, Malwarebytes pour périphériques mobiles, ou un de nos produits Malwarebytes pour les entreprises. . (Et c’est aussi une bonne idée de vous faire vacciner contre la grippe !).

 

Si cet article t’a plu n’hésite pas à partager et laisser un commentaire…

 

[wpsm_button color= »red » size= »small » link= »http://monfavoris.com » icon= »none » class= » »]Mon Favoris site officiel [/wpsm_button]

Laisser un Commentaire