Dropshipping Et Boutique E-commerce Pour 2020

Dropshipping Et Boutique E-commerce Pour 2020

C’est quoi le E-commerce?

Selon Wikipedia, le e-commerce, ou commerce électronique, est …

« l’échange pécuniaire de biens, de services et d’informations par l’intermédiaire des réseaux informatiques, notamment Internet. »

En d’autres termes, il s’agit d’un commerce qui gère les paiements grâce à des moyens électroniques.

Différences entre e-commerce et e-business

E-commerce et e-business sont deux concepts que l’on a tendance à confondre. En réalité, ils n’ont rien à voir l’un avec l’autre.

Le e-commerce se réfère seulement à la transaction de biens et services entre un acheteur et un vendeur. Le e-business, quant à lui, fait référence à l’ensemble du processus à mettre en oeuvre afin de gérer un commerce en ligne.

À l’intérieur du e-business, on trouve par exemple (liens en anglais) :

  • Le inbound marketing
  • Les promotions
  • La gestion du stock
  • Le SEO
  • L’email marketing
  • etc.

Comme on le voit, le concept de e-business est bien plus large que celui de e-commerce. En tant que type de modèle d’entreprise, le e-commerce fait partie du e-business.

Les différentes formes de commerce électronique

Le monde du e-commerce est très vaste et comprend plusieurs modèles distincts. Il est possible de faire 2 classifications :

  • Une classification globale basée sur le modèle commercial (qui vend  et qui achète)
  • Une autre basée sur le modèle commercial.

Allons-y.

1. Selon le profil commercial

Chaque commerce se dirige à un type de client spécifique. Cela nous permet de distinguer les types d’ e-commerce suivants :

  • B2B (Business-to-Business) : entreprises dont les clients finaux sont d’autres entreprises ou d’autres organisations. Par exemple, une boutique de matériel de construction qui s’adresse à des architectes ou des décorateurs d’intérieurs.
  • B2C (Business-to-Consumer) : entreprises qui vendent directement les produits ou services aux consommateurs finaux. C’est la forme la plus courante, et l’on dénombre une multitude d’exemples dans les domaines de la mode, de l’électronique, etc.
  • C2B (Consumer-to-Business) : portails sur lesquels les consommateurs proposent un produit ou un service que les entreprises peuvent acquérir. Il s’agit des portails d’emploi freelance classiques comme Elance, Odesk, Humaniance, Hopwork, etc.
  • C2C (Consumer-to-Consumer) : entreprises qui facilitent la vente de produits entre consommateurs. Les exemples les plus parlants sont eBay, Leboncoin ou tout portail de vente d’articles d’occasion entre particuliers.

Ces formes de commerce électronique sont les plus courantes. Il  en existe également d’autres types, comme le G2C (Goverment-to-Consumer), le C2G (Consumer-to-Goverment) ou le B2E (Business-to-Employer).

Comme l’on peut le voir, le commerce électronique regroupe des réalités qui vont au delà d’une simple achat dans une boutique.

2. Selon le modèle commercial

Le monde en ligne est un secteur encore peu mâture. Les changements technologiques sont constants et les nouveaux commerces en ligne répondent aux nouvelles nécessités.

On peut différencier le type de e-commerces en fonction des revenus générés ou de la façon dont a lieu l’échange entre l’acheteur et le vendeur :

  • Boutique en ligne disposant de ses propres produits : c’est la première chose à laquelle on pense quand on pense au e-commerce. Les mêmes caractéristiques qu’une boutique physique, dans une version en ligne.
  • Dropshipping : pour le client, il semble s’agir d’un e-commerce normal. La différence vient du fait que c’est un tiers qui envoie le produit, et non pas le vendeur. Pour en savoir proche sur le dropshipping, nous vous conseillons de lire notre guide complet consacré au dropshipping (en français).
  • E-commerce d’affiliation : les commerces d’affiliation vont plus loin encore que le dropshipping. Dans ce cas, non seulement la boutique n’envoie pas le produit, mais la vente n’a pas lieu sur sa plateforme. Le e-commerce redirige le client vers une autre boutique qui lui paie une commission une fois la vente conclue. L’affiliation avec Amazon est la plus fréquente. Par exemple : Biodegradable.es. Si ces modèles vous intéressent, n’hésitez pas à lire nos articles (en anglais) consacrés spécifiquement au marketing d’affiliation ou encore à la vente sans stock.
  • Adhésion : ce type de e-commerce cherche à ce que ses clients effectuent des achats récurrents. Le moyen privilégié pour les obtenir est à travers d’un abonnement périodique (hebdomadaire, mensuel, trimestriel, etc.). Ce type d’adhésions est actuellement en vogue avec les « boîtes surprises ». Il s’agit d’une boîte envoyée chaque mois (ou à une autre fréquence) et qui contient certains produits. Un de nos clients, NUOObox, propose par exemple des box de cosmétiques naturels et bio. L’avantage de ce modèle est de s’assurer un revenu récurrent chaque mois.
  • Marketplace : une marketplace est une boutique regroupant plusieurs boutiques. Il s’agit d’un site web sur lequel différents vendeurs proposent leurs produits. Amazon est l’exemple de marketplace par excellence : plusieurs entreprises mettent leurs produits en vente sur la plateforme en échange d’une commission reversée à Amazon.
  • Services : un e-commerce ne vend pas forcément des produits. Formations, conseils, coaching et, de manière générale, tout temps échangé contre de l’argent. C’est une bonne option viable pour commencer sans prendre de risque.

Comme nous l’avons vu précédemment, les avancées dans ce secteurs sont quotidiennes, et de nouveaux types de commerces électroniques voient constamment le jour.

 

Faire du Dropshipping en 2020

vant de vous livrer les avantages et inconvénients du dropshipping, je vous propose rapidement de vous donner une définition ainsi que de vous présenter le concept.

Je vous démontrerai également que le dropshipping est déjà utilisé par les plus grands sites de e-commerce, et depuis plusieurs années maintenant, sans que vous en ayez réellement conscience.

Définition du dropshipping

Le plus simple pour vous donner une définition du dropshipping, c’est de reprendre la première phrase de la fiche Wikipédia dédiée à ce système de vente. De mon point de vue, c’est la définition la plus simple et la plus compréhensible de ce que représente le dropshipping.

Le drop shipping (en français « livraison directe ») est un système tripartite où le client (le consommateur) passe commande sur le site internet du distributeur (le commerçant), lequel transmet celle-ci au fournisseur (le grossiste), lequel assure la livraison et gère les stocks ».

Wikipedia

En plus de cette définition du dropshipping, Wikipédia nous livre un petit schéma qui permet d’illustrer très simplement le concept:

Le dropshipping, un système utilisé par les plus grands sites e-commerce

En analysant la définition du dropshipping qui est livrée par Wikipédia, il apparaît que les deux parties se concentrent sur ce qu’elles savent faire de mieux :

  • L’e-commerçant s’occupe de générer des ventes : il se spécialise alors dans son cœur de métier qui est la distribution de produits
  • Le fournisseur ou aussi grossiste en dropshipping, qui prend en charge la production et l’envoi des produits vendus par le distributeur : il se spécialise également dans son cœur de métier, à savoir la production et la logistique.

Le dropshipping, un système plébiscité sur les places de marché

A la lecture de cette définition du dropshipping, il apparaît que ce système est utilisé depuis de nombreuses années par la plupart des grandes places de marché connues telles qu’Amazon, Ebay, Priceminister, Rueducommerce…

En effet, l’ensemble de ces sites proposent à des marques/entreprises/producteurs de vendre leurs produits sur leurs sites en contrepartie d’une commission sur les ventes réalisées.

Par exemple, sur Rueducommerce, si vous achetez un produit de la place de marché, ce n’est pas Rueducommerce mais bien le marchand qui a mis en vente le produit qui vous enverra le produit acheté. C’est typiquement du dropshipping.

Quels sont les avantages et inconvénients du dropshipping ?

Maintenant que vous connaissez un peu plus le concept, je vous propose de vous livrer l’ensemble des avantages et inconvénients que peut provoquer ce système de commercialisation.

Pour que vous ayez tous les arguments pour convaincre vos futurs fournisseurs, je vous livrerai les avantages pour le dropshipper mais également pour le fournisseur.

Ces avantages pourront vous aider à convaincre des fournisseurs car vous pourrez ainsi leurs donner les bons arguments.

Quels sont les avantages du dropshipping ?

Comme je vous l’expliquais en introduction, je vais tenter de vous présenter les principaux avantages du dropshipping aussi bien pour le grossiste que pour le commerçant.

Les avantages du dropshipping pour le grossiste / fournisseur

Quand on parle des avantages du dropshipping, la plupart des sites qui traitent de ce sujet ne présentent que les avantages pour les sites de e-commerce. Très peu d’entre eux ne présentent les avantages pour les fournisseurs. Je me suis dis qu’il serait intéressant de m’intéresser aux bénéfices que pourraient tirer ces acteurs d’un tel système.

Selon moi, le principal avantage du dropshipping pour le fournisseur, c’est d’éviter d’avoir à investir dans un site de distribution sur internet.

Vendre sur internet, une expertise difficile à maîtriser

En effet, il est vrai que vouloir vendre sur internet est attirant pour toutes les entreprises. C’est un bon moyen de recruter de nouveaux clients et de gagner de précieux points de marge grâce à une distribution directe.

Cependant, ce n’est pas parce qu’un producteur dispose d’un site e-commerce qu’il va forcément vendre et pour cause, vendre sur internet est une tâche pas si facile qui nécessite une expertise importante.

Pour rappel, la FEVAD comptabilisait plus de 200 000 sites marchands en France au premier trimestre 2019. Et sur cette masse de sites, 66% ont généré en 2014 moins de 30 000€ de chiffre d’affaires, soit moins de 3000€ par mois. Vous comprendrez aisément que ce n’est pas parce qu’on a un site e-commerce qu’on vend !

Et c’est bien là l’avantage du dropshipping pour un fournisseur : il peut se concentrer sur ce qu’il sait faire, c’est-à-dire produire, et laisse les commerçants s’occuper de la distribution.

C’est par exemple ce que font de nombreuses marques sur Amazon : Samsung par exemple vend ses produits via la place de marché d’Amazon mais se contente de produire et d’envoyer les produits achetés via le géant américain de la distribution.

Les avantages du dropshipping pour le site de e-commerce

Le dropshipping a plusieurs avantages qui incitent beaucoup d’e-commerçants à s’intéresser à ce fonctionnement. Selon moi, il y en a deux qui se démarquent du lot : l’absence du risque lié au stock de produits et l’absence de gestion de la logistique.

L’aspect financier, l’avantage le plus attractif

C’est sûrement le principal avantage du dropshipping : en tant qu’e-commerçant, si vous faîtes appel à un catalogue de produits en dropshipping, vous pourrez vendre des produits sur votre site sans avoir à supporter le risque financier du stock.

En effet, comme nous l’avons vu dans la présentation du concept, l’e-commerçant vend des produits qu’il n’a pas dans son stock. C’est le fournisseur en dropshipping qui s’occupe de produire, d’assumer le risque sur le stock et qui s’occupe d’envoyer les ventes réalisées par le site de l’e-commerçant.

Ainsi, il est possible de créer un site e-commerce et de faire ses premières ventes sans avoir à investir plusieurs milliers d’euros dans l’achat d’un stock.

La logistique, un lointain souvenir

L’autre avantage du dropshipping pour un marchand, c’est l’absence de logistique. Comme je l’évoquais plus haut, c’est le fournisseur qui s’occupe de l’envoi du produit qui a été acheté par un internaute.

Et pour l’e-commerçant, c’est une vraie charge de travail en moins. La logistique, c’est un métier et tout le monde n’aime pas forcément s’occuper d’empacketer et d’envoyer des colis.

En s’affranchissant de la logistique, un e-commerçant se libère du temps pour se concentrer sur ce qu’il sait vraiment faire : distribuer !

Et c’est un véritable avantage car pour arriver à faire des ventes sur internet, il est nécessaire d’avoir de multiples expertises et d’avoir le temps nécessaire pour les mettre en oeuvre : référencement naturel, référencement payant, ergonomie, réseaux sociaux… etc.

Quels sont les inconvénients du dropshipping ?

Comme la vie n’est pas un long fleuve tranquille, il est nécessaire de vous préciser que le dropshipping a également des inconvénients.

Les inconvénients du dropshipping pour les grossistes

Le dropshipping peut également avoir son lot d’inconvénients pour un fournisseur. Selon moi, le plus important est lié aux conditions imposées par les plus grands sites. L’autre inconvénient est lié à la non maîtrise des informations qui circuleront à propos des produits vendus.

La dépendance vis-à-vis des conditions des grands sites marchands

Le principal inconvénient du dropshipping pour un grossiste est lié aux conditions que peuvent imposer les principaux sites marchands.

En effet, nous avons pu voir plus haut que, sur internet, il existe des mastodontes de la distribution. Parmi eux, le géant américain Amazon. En France, les principaux sites de e-commerce tels que Cdiscount, Rueducommerce et consort disposent tous de conditions très strictes pour les vendeurs de leurs places de marché.

C’est sur ces sites qu’un grossiste en dropshipping fera les plus gros volumes de ventes. Il est donc naturel de vouloir les intégrer. Ces inscriptions posent cependant des problèmes liées aux conditions qu’imposent ces grands sites : taux de commission, production de contenus pour les fiches produits, règles spécifiques pour la logistique… etc.

Vous l’aurez compris, intégrer une place de marché implique un cahier des charges qui peut s’avérer compliqué pour les non-initiés. Et si, avec patience et compétence, le grossiste arrive à répondre aux exigences des différentes places de marché, celles-ci n’hésiteront pas à balayer tout ce travail si un autre grossiste leur propose des produits similaires avec une commission supérieure ou même à se sourcer directement chez ses concurrents.

Pour les plus petits sites e-commerce, le grossiste en dropshipping pourra facilement imposer ses conditions. Cependant, les volumes de ventes seront sûrement plus faibles et les problèmes de logistique démultipliés par le nombre de distributeurs.

L’absence de maîtrise des informations produits

L’autre inconvénient du dropshipping pour un grossiste, c’est l’absence de maîtrise des informations qui circuleront sur internet. Nous verrons plus tard que pour qu’un site marchand arrive à se positionner dans les résultats des moteurs de recherche, il faudra qu’il personnalise l’ensemble des fiches de présentation des produits vendus en dropshipping.

Cela implique ainsi un problème de la véracité des informations communiquées par les sites revendeurs car on est alors confronté à un problème basique de la communication :

  • Ce que le fournisseur a écrit pour présenter son produit n’est pas toujours ce que le marchand va comprendre
  • Ce que va rédiger le marchand à propos d’un produit ne correspond donc pas forcément à la réalité.

En proposant des produits en dropshipping, un fournisseur perd ainsi le contrôle des informations qui seront véhiculées sur internet vis-à-vis de ses produits. Cela peut nuire aux produits ainsi qu’à l’image de marque du fournisseur.

Nous verrons plus tard comment limiter le risque lié à cette perte de contrôle des informations.

Les inconvénients pour les sites marchands

Au programme : la dépendance à aux fournisseurs spécialisés en dropshipping, la similitude des produits avec les concurrents et l’absence du contrôle sur la relation client.

La dépendance au fournisseur

La dépendance aux fournisseurs est l’un des principaux inconvénients du dropshipping.

En effet, comme l’e-commerçant n’achète pas de stock de produits, il est complètement dépendant de la stratégie prise par le grossiste en dropshipping.

Par exemple, le fournisseur peut décider d’arrêter de produire une catégorie de produits entière ce qui aurait un impact important les ventes d’un site e-commerce spécialisé sur cette catégorie.

La dépendance vis-à-vis du fournisseur est également liée au prix : le fournisseur est totalement libre de modifier ses prix de vente sans avoir à consulter son réseau de distributeurs. Et c’est tout un business model qui peut changer pour un site e-commerce !

Vous l’aurez compris, cette dépendance peut être dangereuse pour la stabilité d’un site e-commerce. Nous verrons plus tard comment minimiser cette dépendance et ainsi limiter les risques liés à celle-ci.

Des produits similaires aux concurrents

Lorsque vous mettez en vente des produits en provenance de catalogues de fournisseurs en dropshipping, vous devez avoir conscience qu’il y a de fortes chances que vos concurrents les mettent en vente également.

Cette dernière phrase est d’autant plus vraie que lorsque vous faîtes appel à des fournisseurs qui ne choisissent pas leurs distributeurs (ils demandent simplement une rémunération pour accéder au catalogue).

Cela signifie que vous risquez d’avoir une offre similaire à vos concurrents et, comme vous ne gérez pas la logistique, vous n’avez aucun facteur différenciant envers vos concurrents. La seule différence étant liée au prix, vous risquez de vous lancer dans une stratégie de politique de prix qui vous fera plus perdre qu’elle ne vous fera gagner.

Nous verrons plus tard comment limiter cet inconvénient du dropshipping, par exemple en allant négocier directement avec des fournisseurs ou en étant plus malin de vos concurrents.

L’absence de contrôle sur l’envoi du produit

Le dernier inconvénient du dropshipping est lié à l’absence de contrôle sur la logistique du produit. Vous aurez compris que ce qui est un avantage peut également être un gros inconvénient pour une stratégie e-commerce.

En effet, comme c’est le fournisseur qui s’occupe de la production et de l’envoi du produit. L’e-commerçant n’a aucun contrôle: aussi bien sur la qualité du produit (est-ce que le produit est conforme à la description qui avait été faîte dans le flux du fournisseur) que sur la qualité de service pour l’envoi de celui-ci (est-ce que le produit a bien été emballé, est-ce qu’il est bien mis en valeur… etc).

Pour une entrer sans risque dans le domaine afin atteindre vos revenus souhaités avec un capitale moyen voici notre guide complet .

 

[rehub_affbtn btn_url= »http://pay.kingslykong.pelallemant.1.1tpe.net »]

Laisser un Commentaire